UN MORT SUR IGNORANCE

Ils sont bien à l’image de notre société agoraphobe, des prédestinés ridicules, bêtes puantes qui se parfument pour oublier leur propre odeur, âne de style, qui ne sont jamais là pour les autres mais qui sont là pour eux-mêmes. Un mort par ignorance et nous découvrons la société que nous construisons et dans laquelle nos enfants vont vivre : celle de l’individualisme alors que nous pensions que nous vivions dans une société solidaire.Pour lire plus cliquer ici