FASHION SINE NOBILATE

Au-delà de son snobisme apparent, le milieu de la mode est aussi l’un des moins formatés et des plus ouverts qui soit, puisqu’il accueille toutes les nationalités, et, même les crétins de toutes les origines sociales, tous les niveaux de formations et il sait consacrer les talents les plus jeunes et les plus nuls aussi. Pourtant, la mode est aussi l’un des secteurs le plus perméable à l’air du temps. Les professionnels parcourent la planète, en tout sens, pour tâter le pouls des marchés et des fournisseurs et inventent inlassablement des matières et des formes pour mieux devancer les tendances.

C’est tout le paradoxe de ce monde à part où l’habit fait le moine. Ultra snob mais ouvert à l’extrême, ce milieu, très particulier, évolue, en fait, dans des bulles, mais de Champagne. La mode est-elle superficielle ? Je crois qu’il faut accepter cet état de fait si l’on décide d’en faire un métier.