SEX MENSONGES ET MAITRESSES EN SERIE

On le surnomme « Bo Jo », le bouffon et non pas MoJo. Il décroche son poste au 10 Downing Street grâce à son ambitieuse secrétaire et compagne, Carrie Symonds. Il est donc comme les castors : il construit sa maison avec sa queue. Ascension fulgurante pour cette attachée de peste et directrice de la « conne » du parti conservateur. Carrie lui dira « suce aux anti-Brexiters », un présage peut-être, elle comme Jeanne d’Arc qui voulait  » Brouter l’Européen hors de Grande-Bretagne », après Boris bien sûr. Le Brexit a, d’ailleurs, selon elle, fait de Boris un meilleur amant : Allo, Darling ?  Ce soir, je rentre, je sors, je reste, je sors, je reste, je sors, je reste, je sors etc…

Après plusieurs mois d’une liaison secrète, leur relation éclate au grand jour en septembre 2018. Son épouse lassée de ses  infidélités, avocate depuis 25 ans et mère de leurs quatre enfants, demande le divorce. Celle-ci avait déjà dû subir en 2009 les infidélités de ce trublion avec la consultante en art Helen Macintyre, qui avait même donné naissance à un enfant, issu de leur relation. Entre temps une inconnue du milieu de la mode serait à nouveau bombardée de SMS par l’homme politique pour une relation extra-polygames. Pour lire plus cliquer sur le titre