ROBERTO FERRI A NU

Tant que les mots seront doués de souffle et que le souffle sera doué de vie, la poésie sera comme la peinture : un art majeur. Voici donc de l’art Baroque et, avec l’inspiration du Caravage en particulier, grands maîtres du romantisme et de l’Académie des mortels, par symbolisme, la femme devient fréquemment le thème central de l’œuvre sous forme d’allégorie. Le nu féminin au XIXème siècle et l’érotisme qui s’y rattache, se distinguent souvent dans des scènes de violence et de cruauté, mais cela se doit d’être éternellement beau et digne reflet du romantisme de la catastrophe… Pour lire plus cliquer ici