CHAPEAUX LA COVID

Apostat sectaire et iconoclaste, c’est une série d’événements typiquement britanniques et de renommée mondiale tels que le championnat de tennis de Wimbledon, le Henley Royal Regatta et, bien sûr, le Royal Ascot qui seront la proie de la Covid-19. En effet, là où les couvre-chefs sont légion, chapeaux hauts de forme pour les hommes et, bien sûr, les extravagantes capelines de rigueur pour les femmes, ne pourront cette année n’être que virtuels.

Le marché haut de gamme de la chapellerie représente 7 milliards d’euros en Grande-Bretagne. Il ne faut pas oublier également les incontournables mariages d’été, outil essentiel pour susciter l’intérêt des autres et pour des créations décontractées, qui viennent exclusivement de la perfide Albion. Chic oblige.

Londres est l’épicentre de la créativité et de la tradition des chapeliers et des modistes. Lock & Co, le plus ancien magasin de chapeaux et chapeliers du monde, abrite l’emblématique chapeau Coke, communément appelé chapeau melon et pour les bottes de cuistre, voir les Français de la Fashion Week, sortie premier d’un concours de circonstance. Pour lire plus cliquez sur le titre…