REPTILES LE KORS DE MON ENNEMI

Le sac de Kors ne mangera jamais une souris, excepté peut-être celle d’un ordinateur ! L’organisation américaine « Fish and Wildlife Service » a saisi des milliers de produits fabriqués par Gucci, Michael Kors et bien d’autres…, utilisant des animaux sauvages. Alors que l’industrie de la mode s’efforce de se réinventer pendant la pandémie de la Covid-19, elle se doit de ne pas oublier ces animaux pas si sauvages que cela.

Plus de 5 600 produits pour la mode sont fabriqués à partir d’animaux dont l’utilisation est illégale, pour construire des bottes en peau de reptile ; normal pour des boas constrictors.Ce nombre saisi aux Etats-Unis est ahurissant et un rapport de l’organisation « Fish » mentionne clairement que la complexité du commerce des animaux sauvages est souvent entravée par d’importantes lacunes en matière d’information, cela est aussi aggravé par des réseaux criminels et des chaînes d’approvisionnement qui falsifient les permis, falsifient les documents et ainsi blanchissent les animaux pour les marques de luxe. Pour lire plus cliquez sur le titre…