FOURNIÉ OU LES ANNÉES 50

Julien Fournié n’est jamais aussi bon que quand il donne son travail sur la mode des années 1950. Il avait déjà fait une collection sur Hollywood à l’oratoire du Louvre qui était de toute beauté.

Mais il vrai que, dans ce contexte d’après-guerre, justement en 1950, il y a une floraison de Maisons de Couture, et que la femme n’a qu’une envie après les différents conflits en Europe, c’est de reconquérir sa féminité ! Alors, après la guerre de la Covid-19, que Macron nous a annoncés, voici l’après-guerre pour Julien Fournié et cela ne pouvait être qu’un rappel aux années 1950.

FOURNIÉ EXPLORA-CHIC

Voici la déesse Épona en ligne de mire d’une de ses révolutions préférées, je découvre aujourd’hui ce qui a toujours été là, mais brusquement comme un tour de magie tout le paysage change. La collection de Julien Fournié c’est comme si vous retrouviez le doudou de votre enfance, bouleversante comme le journal intime de nos 15 ans. Il y a quelques semaines, j’ai découvert une satrapie tout entière, une Annemarie Schwarzenbach qui part à la bataille.

Voici les Aventurières des temps qui sont prêtes à briller en étant pleinement elles. Elles montent sur scène et partagent leurs messages avec des centaines de personnes à l’Oratoire du Louvre. Longues robes fendues et ceinturées soulignant leur taille, tuniques brodées et robes subtilement transparentes pour les femmes du désert, voilà la Haute Couture dans toute leur sensualité.

Tu ne traverseras jamais l’océan si tu as peur de perdre de vue le rivage nous dit le créateur avec ses aventurières. Ceux qui aperçoivent la lumière avant les autres sont condamnés à la poursuivre en dépit des autres, et ce que voit leur esprit leur cœur le ressent… cliquer sur le titre pour lire plus