FARHAD RE GALATÉ

La blanche Galatée, plus délicate que l’agneau, et marié à ce barbu hirsute, ce géant amoureux un peu ridicule mais encore trop touchant qui meurt de sa beauté. Elle, d’un coup d’aile d’Organza, donne la puissance du ronronnement du futur de la mode. Vibrance d’un vin doux et d’une coulée des délices de l’aube, voilà la Perse millénaire en reine des roses émouvantes et qui mêlent le délice des orées claires au couche nocturne pudiquement réfléchie dans les eaux tumultueuses de la Paris Fashion Week. Pour lire plus cliquer ici