CÉSAR ET ROMANISTE

Les jours se ressemblent et j’ai l’impression de ne jamais être à la hauteur du voyage ! Voici un pet sur une toile d’écran de projection ; les Césars, finalement, se sont transformés en sésame « ferme-toi ». Drôle de représentation, avant hier, à l’Olympia, pour un plaidoyer insupportable pour une profession à l’agonie ! Mais, nous remercions Albert Dupontel de ne pas avoir fait partie de cette pantalonnade, et le félicitons pour son merveilleux film qui stigmatisait si bien la soirée « Adieu les cons » Pour lire plus cliquer ici