BREXIT PARADISE ISLAND !

La fashion Week de Londres est fortement compromise en janvier. Le gouvernement britannique verrouille une fois de plus une grande partie du pays, le maire de Londres, Sadiq Khan, déclarant que 2020 sera le « Noël le plus difficile » de Londres depuis la Seconde Guerre mondiale. Les magasins londoniens ont été fermés à nouveau ce week-end en raison des nouvelles mesures imposées par le Premier Ministre britannique Boris Johnson.

Jace Tyrrell, directeur général de la New West End Company, qui représente des centaines d’entreprises du centre de Londres autour de Piccadilly, Oxford et Regent, a déclaré que l’ouverture et la fermeture des magasins de dernière minute coûtaient une fortune aux détaillants, et que les entreprises avaient besoin d’une stratégie de sortie claire du gouvernement avant de rouvrir une fois pour toute…

Pour lire plus cliquer ici

BREXIT AND LUXE WHAT ELSE!

Le luxe et la mode seront-ils les secteurs les plus menacés par le Brexit ? Les fabricants pour les marques de produits de luxe et les entreprises du secteur de l’habillement seront fortement menacés si aucun accord n’est conclu avec l’Union Européenne avant le départ de la Grande-Bretagne du marché unique. Quel est vraiment cette menace ? Dans le secteur du luxe, les britanniques ont 55 % de leurs sociétés qui ont une activité d’exportation : la mise en route de tarifs douaniers et de formalités administratives pourrait constituer un problème. Et pour les créateurs de vêtements, le nombre de ceux qui exportent est encore plus élevé, à peu près (63 %).