BLASPHEME UN SARCASME DE GOÛT

Longtemps considéré comme désuet, celui-ci s’est à nouveau invité dans le débat public après l’attaque terroriste qui a pris pour cible les journalistes de la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier 2015. Mais, avant ces événements tragiques, le « péché de bouche », comme on le nommait au Moyen Âge, était déjà l’objet de vives discussions. Aux lendemains de la Révolution française, le délit de blasphème a été expressément aboli. Pour lire plus cliquer ici