DU ROYAUME DES MESSIEURS AU PIGNOUF

Le haut du panier de la Fashion ne fait pas exception au scandale d’Hollywood. Les sommets ont la propriété de faire venir d’en haut la foudre, mais d’en bas la lapidation, et je ne vais pas ici tirer avec la meute mais bien expliquer que la discrimination et le harcèlement sexuel sont courant tant pour les femmes que pour les hétéros qui traîneraient par erreur dans la profession. Bienvenue dans le monde extravagant de la drogue, du sexe et de la discrimination, où les Seigneurs d’autrefois transformés en Pignouf n’ont retenu que le droit de cuissage.

Apprendre à devenir insensible aux indélicatesses et tromperies de certains devient presque une habitude, mais la chimie des psychotropes aide souvent beaucoup. Nous faisons partie de la presse que vous ne connaissez pas ! Celle qui aujourd’hui influence les médias sociaux, je ne parle pas de celle qui, à votre botte, acceptant que vous lui jetiez quelques miettes de luxe pour obtenir quelques phrases « d’hommes de cour » ; des singes manqués de l’Arétin, des charlatans trompeurs, bâtards de Diogène, mordant également la main ou la fesse, c’est selon des marques qui les enchaînent, et de temps à autre, venant en tout anonymat faire des ménages chez nous pour détruire à foison en toute discrétion.

La presse, dont nous faisons partie, sont les nouveaux passionnés, ceux qui, par envie du vrai, écrivent sur vos produits marquetés de mensonges, et ainsi, font le tri entre le vrai du faux ! La voix du cœur est toujours entendue par les masses.
Pensez-vous que faire un article sarcastique, humoristique et grinçant soit dégradant pour un marque ? Eh bien non, cela ne nuit en aucun cas. Bien au contraire, il y a une vertu peu connue, selon des psychologues, on retient mieux avec l’humour qu’avec le bruit assourdissant du banal.

Certains patrons perdus dans leur tour d’ivoire ne savent plus rien du fonctionnement de leur usine à gaz tentaculaire. Comprendre et savoir ce que l’on vous cache dans sa propre société devient un enjeux, et souvent ce dernier est informé par des influenceurs ou des lanceurs d’alerte.

Passer d’une maison familiale à un trust international vous coupe de votre base et de la réalité du monde. C’est pour cela que l’on peut voir souvent le Seigneur des Arnault regarder sa concurrence dans les boutiques de son groupe pour savoir ce qui se passe avec ses propres marques, mais aussi avec celles des autres.

Les patrons, qui souvent sont des héritiers, ont le syndrome de Louis XIV, celui d’être un dictateur dans une citadelle imprenable et inaccessible, mais c’est mal connaître Louis XIV qui était avant d’être un dictateur un créatif né, mais surtout un visionnaire pour son pays qu’il va faire rayonner dans le monde.

Le temps des Messieurs au sens seigneur du mot est fini. Nous sommes passés de l’homme élégant intellectuellement avec une droiture et surtout des valeurs, à des pignoufs qui n’ont que pour seule qualité leur droit d’ainesse.

Toutefois, ne soyez pas inquiet, la vie est comme un balancier : après les excès d’un côté et les excès de l’autre nous refabriquerons cette race de seigneurs d’autrefois. Pour cela, il faudra juste attendre un peu d’éducation et de culture en plus. Tout cela va de paire.

Anonymode

Laisser un commentaire