MYRISSI IMAGE DE PARFUMS

Non classé

Givaudan acquiert Myrissi pour renforcer ses capacités en matière d’IA, car ladite société a inventé une technologie capable de traduire les parfums en motifs et en images de couleurs. Givaudan nous en avait fait voir de toutes les couleurs avec l’affaire des talcs orange, elle a le projet maintenant d’utiliser l’intelligence artificielle pour nous rendre « con » au point d’acheter notre maquillage chez Castorama.

Myrissi, qui a été fondée en 2014, doit pouvoir prédire la réponse émotionnelle du consommateur final. Les fournisseurs de parfums et d’arômes se concentrent de plus en plus sur les émotions et le bien-être des gens dans le processus d’achat d’impulsion, car quoi de plus naturel que de manipuler les clientes qui rentrent dans un magasin provoquant ainsi le réflexe de Pavlov aux odeurs d’une baguette de pain chaud ou d’une chatte en odeur de sainteté.

Cette approche unique, centrée sur le consommateur, permettra au Seigneur des Arnault de manipuler ses clients « en odeur subliminale », de renforcer l’impact émotionnel d’un produit en évitant les dissonances cognitives qui apparaissent lorsque des messages sensoriels non cohérents leur parviennent, d’un logo à deux « C » par exemple.

L’unicité du produit et l’identité de la marque sont donc amplifiées, un logo olfactif que vous pourrez rêver dans les hôtels et les boutiques du groupe. Un nouveau monde s’ouvre à nous, mais il est vrai qu’Orwell ou les extrémistes de la Bavière ne sont jamais très loin, pour nous créer un univers de consommateurs toujours plus influencés et toujours plus dociles. Même Gandhi aurait eu envie de gifler ces humains de contrefaçon.

Anonymode