LOUIS ROEDERER ET NICOLAS II

BREAKING MODE, pfw

Lorsque Louis Roederer hérite de la maison Roederer en 1833, son intention est de développer davantage les ventes vers la Russie. La Cour Impériale et le Tsar, lui-même, sont devenus de grands amateurs de Champagne. Chaque année, Alexandre II, Tsar de toutes les Russies, entre 1855 et 1881, commande 60% de la production de la Maison Roederer. Un jour, il fait une demande particulière à la célèbre maison en commandant un Champagne de prestige. Louis Roederer élabore alors un Champagne avec les 10 meilleurs crus de sa production. Mais, le Tsar lui fait deux demandes particulières : il veut ce champagne dans un flacon en cristal de Baccarat et à fond plat.

Sa femme, la Princesse Alix Viktoria Helene Luise Beatrix de Hesse et du Rhin, dernière impératrice de Russie, sous le nom d’Alexandra Fedorovna Romanova adore le champagne. Mais, la Cour, pour cause d’attentat, est malheureusement obligée de s’en passer, car un affreux anarchiste a eu l’idée de mettre un explosif dans une bouteille destinée au Tsar.

La paranoïa était telle qu’à cette époque et même avant, on commença à choquer les verres de champagne pour trinquer même s’il est formellement interdit de le faire ; étiquette oblige. Alors, on remplissait les coupes de champagne à ras bord, ainsi si quelqu’un se voyait offrir un verre et que le deuxième ne voulait pas trinquer, cela n’était pas de bon augure.

Victime de nombreux attentats, ces exigences sont donc stratégiques. Il veut une bouteille de champagne transparente pour vérifier qu’aucun poison n’y soit versé et un fond plat pour éviter de cacher une bombe ou un explosif dans le cul de la bouteille. Un champagne de légende est né : le Cristal de Roederer « Cuvée de Prestige » . Malheureusement, cela n’empêchera pas le Tsar d’être assassiné en 1881. Pour un Suisse, c’est un « Suisside » : Assassinat d’un ressortissant helvétique, pour un russe je ne sais pas.

Anonymode