LE VIN SOBRE

BREAKING NEWS

C’est l’histoire d’une rencontre assez rare pour mériter un article. Assez paradoxal me direz-vous de vouloir le publier quand tout pousse à garder le secret. Par égoïsme ? Parce que le « Vin Sobre », c’est vrai, on ne s’y attendait pas, et en tous cas pas à la sobriété qui n’est pas notre tasse de thé.

Moi qui avait tiré un trait sur la scène gastro parisienne ; Covid-19 oblige. L’idée de manger entre deux panneaux de plexiglas ne me réjouissait pas vraiment. Puis, à Paris, rien ne se passe plus depuis juin, alors on n’allait tout de même pas s’abonner à Bobo magazine pour le plaisir d’avoir quelque chose à lire … Mais la vérité, c’est qu’on avait perdu le goût et les papilles. Oui, on avait perdu l’appétit aussi.

Mais, effacer la fatigue accumulée, oublier la fugace tentation d’un McDo – dodo, on allait rire, trinquer, parler fort et se raconter des histoires. Parce qu’on sentait aussi que cette soirée allait être un peu spéciale et lumineuse, allez savoir pourquoi ?

Le plus drôle, c’est que le « Vin Sobre », est situé tout à côté de chez nous, sur la montagne St-Geneviève qui abritait autrefois la Châsse St-Geneviève. Ici les tables étaient réservées par des habitués du quartier et, pour la circonstance, par nos amis qui nous invitaient. Alors le poli refus en mode, « désolé Mademoiselle ou Monsieur, pas de place » n’a pas eu de suite.

Soyons bref, le « Vin Sobre » ne déçoit pas et ce n’est pas comme on l’imaginait. C’est mieux que ça. C’est comme on ne l’imaginait pas. C’est à la fois la table qu’on choisit pour les grandes occasions, et celle où on aime échouer sur un coup de tête.

C’est surtout celle qui donne des envies d’encore parce qu’on s’y sent bien, sans chichi, sans faux-semblant. C’est simple, c’est bon, c’est franc, c’est sûr de soi. Et on aura beau y retourner souvent, on ne s’en lassera pas parce qu’à chaque repas, on découvrira des nouvelles saveurs et des détails qui nous avaient échappés la première fois. Et entre un poli technicien et deux muses à couper le souffle, nous avons gardé l’appétit, c’était un bon signe, et en plus, deux blondes avec un cerveau, c’était inhabituel pour moi qui me trimballe usuellement les bimbos de la Fashion Week qui pensent que Rimbaud est le meilleur rôle de Sylvester Stallone. Bises les filles et comme dirait Valérie Trierweiler : merci pour ce moment.

Anonymode

Bistrot VIN SOBRE.
25 rue Des feuillant
75005 PARIS

Tel:  01 43 29 00 23