LA TYRANNIE DU BEAU

BREAKING NEWS

Depuis l’Antiquité, nous sommes victimes de présupposés comme ce qui est beau et bon !!! Aujourd’hui encore, notre vie tout entière est soumise à la tyrannie des apparences ou quand la quintessence est le suintement de la beauté. Celle-ci est un formidable outil de discrimination sociale que les élites imposent à la plèbe dont nous faisons partie. Dans le monde entier, les canons de la beauté sont ceux des blancs diffusés par la télévision et le cinéma. Nous sommes, dès la naissance, soumis à la première des injustices : celle des apparences et de la couleur.

Beaucoup plus que l’enfant beau, l’enfant laid est jugé responsable de ses échecs scolaires autant que de ses fautes. D’abord, par les instituteurs, puis par les professeurs et enfin, par les recruteurs. La beauté est un statut qui vaut diplôme : elle enrichit, comme la laideur altère nos compétences. Regardez Rousteing chez Balmain, il n’a fait aucune école mais après de nombreuses opérations esthétiques, il devient le créateur le plus médiatisé de la Fashion Sphère. Et c’est comme cela aussi que les Nabilla et compagnie, chaînon manquant entre le singe et l’homme, réussissent à faire carrière après avoir transformé leur corps en obscur objet de désir pour les vieux beaux en manque de sexualité.

Mais, depuis quelques années, la norme change. Les piercings, tatouages nous aident à être plus tolérant avec l’autre. En rencontrant ces humains percés, tatoués ou scarifiés, on s’aperçoit la plupart du temps, même s’ils font peur, qu’ils sont plutôt pacifiques et ne font que revendiquer leurs différences. Ils veulent eux aussi exister à la face du monde pour ce petit moment de célébrité qu’Andy Warhol prédisait.

Anonymode