LA MARQUISE DE LA TATANE

Non classé

La marque de chaussures Française de luxe, dit-on,  No délation, s’est installée à Miami, ouvrant sa première boutique dans le Design District. En quelques années seulement, cette pas encore marque, créée par les cofondateurs Olivier et Julia, fille de l’homme de Tolède, devenue très récemment le président de la haute couture, a suscité beaucoup d’intérêt, surtout pour les florentins. Le business dans les groupes de luxe c’est  toujours en famille !

Ces chaussures sont immédiatement reconnaissables à leur semelle compensée, leur talon bloc épais et leur bout carré, copie d’un modèle à plateforme des années 90 qui avait été mise au placard, mais ressortie pour la circonstance; naine ne pas s’abstenir.

Miami semble être le premier endroit où ouvrir une boutique. Ainsi la marquise de la tatane à semelles compensées aurait déclaré que les États-Unis étaient l’un des plus grands marchés de la marque, à la fois en ligne et en gros (une véritable découverte !). « Les Américains sont tellement libres et ouverts au mélange des marques, et différents des Européens. » C’est ce que disent tous les français qui n’ont pas réussi à imposer leur marque en France.

Mais, nostalgiques de la culture pop comme « Miami Vice », ils pensent que la ville magique correspond à l’énergie de leurs chaussures et de leur grande culture, là où les seules chaussures portées par les retraités sont des sneakers ou par les jeunes des rollers. Mais « Miami Vice », pour la fille de l’homme de Tolède, « make sens » car à Miami, c’est « Caïman » pareil.

FM