KOMA VERY COMAQUE 2022

Non classé

Comme un volcan, pas forcément d’Auvergne, ces vieilles flegmatiques, qui d’ordinaire sont si calmes, recèlent en leur sein et contiennent un effroyable arsenal de feu en tout  genre, prenant ainsi des villages au petit-déjeuner épouvantant les hommes. Si son calme n’est pas volcanique, sa couture ne l’est pas non plus et malgré une douleur de titan sous les traits du dessin, il reste en place dans l’ombre de Montana et de Mugler qui tournent sous la poussière des cendres d’un pompeux.

Dans le « Koma », le secret de la mort, et dans sa lettre à la couture de sa ville, qui n’est pas natale, il défie toute conquête là où personne ne fut enfant. Seul devant sa page blanche, voilà le vrai couturier industrieux laconique comme un écho qui ne réfléchit jamais. Mais hardi comme un brigand plus furtif qu’une flotte d’élèves de l’IFM, il est aussi léger qu’un oiseau qui volerait avec une enclume. Nous sommes à Londres dans la « Perfide Albion », en sous-marin. Voilà la « Copie Fashion Week ».

Anonymode