JACQUEMUS LA TENTATION DE VENIR

Non classé

Voici donc une campagne bien orchestrée ; la maison Jacques Mumuse broadcast sur les réseaux sociaux son « crémateur » dans le bureau de Monsieur Hubert de Givenchy. Mat William, à peine mort, le sud des cagoles se propose sans vergogne, et surtout sans respecter le deuil, pour remplacer « Monsieur ». Pourquoi pas aussi un impudent plagiste barbouilleur de papier ruse ? (plagiaire pour les bimbos qui fréquentent ses shows :  homme de la plage)

Toute la mode des ignorants est en effervescence, Jacques Mumuse chez Givenchy ! Un comble pour un homme qui ne sait ni coudre une robe, ni dessiner. Il y a quand même dans cette profession des choses qui sont vraiment grotesques, un concepteur, qui sort du fin fond d’un champs de lavande, pourrait venir prétendre à reprendre la couture de l’homme originaire de l’Artois anobli en 1713. Ma mère doit se retourner dans sa tombe. Mais il est vrai que déjà le plagiaire Pharell a déjà sévi chez Vuitton homme, alors que m’est-il permis d’espérer ? Questions posées par Kant dans un célèbre passage de la « Critique de la raison pure », Kant que Jaques confond avec clamp de chirurgie, (mais moi je ne parle jamais de sexualité.)

Le monde de la mode est fait de gens de rien qui prétendent à tout, et qui avec un culot « égotypé » monstrueux pourrait faire soi-disant quelque chose de bien. On nous lance une idée de prose où les vers s’y sont déjà mis, par des talents d’aucun genre, et putrides à force d’être corrompus. Il paraît que la maison Jacques Mumuse gagne beaucoup d’argent, alors pourquoi aller chercher ailleurs ? Ne peut-il pas rester dans son pré carré, ou y aurait t-il (baleine sous graviers), ou anguille sous roche ?

FM