HOTEL DE LA MARINE LE PRÊLE

Non classé

L’hôtel de la Marine, sur la place de Concorde, vient de réouvrir et saviez-vous que ce bâtiment habitat dés 1774 le grand Garde-Meuble royal. On y entassait les armures des rois, les tapisseries, les bijoux et les joyaux de la couronne. En 1792, le Garde-Meuble de la couronne est devenu national mais conserve ses trésors. Le 11 septembre, tard dans la soirée, une bande de malfrats pénètre dans le bâtiment mal surveillé. C’est la caverne d’Ali Baba ! Les malfrats se servent, ils emportent des pierres précieuses, reviennent les soirs suivants ; tellement certains de ne pas se faire repérer qu’ils vont et viennent, boivent, chantent à tue-tête…

Les gardes finissent tout de même par être alertés ! Après leur jugement, dès le mois d’octobre, ces cinq voleurs et receleurs seront exécutés sur les lieux mêmes de leur forfait place de la Révolution. Parmi ces condamnés, Anne Le Claire qui a eu le malheur de recevoir une garniture en diamants dérobée au garde-meuble. Elle sera la première femme guillotinée. Un peu plus tard, dès le mois de mai 1793, la guillotine fonctionne à plein place de la Révolution, loin encore de la place de la Concorde actuelle (qui veut dire avec paix)

Pourtant, l’affaire du Garde-Meuble n’est pas terminée ; des bijoux sont retrouvés mais il manque le « Bleu de France » ou encore le « Bleu de Tavernier » ; une pierre inestimable portée autrefois par Louis XIV. Le diamant bleu a donc disparu mais, pas pour tout le monde, car il ré-émerge en 1824 sous le nom de « Hope » qui veut dire « espoir », patronyme de son nouveau propriétaire, un riche banquier britannique.

Dès lors, le diamant acquiert la réputation de porter malheur. Aussi, malgré son nouveau nom « espérance », le Sir Hope qui possède le diamant voit ses affaires péricliter, et par la suite, les nouveaux propriétaires successifs subissent une longue liste de calamités : un français se suicide, un prince russe se fait assassiner, un sultan perd son trône, un marchand grec se tue en automobile… Le « Hope » passant de main en main, le diamant bleu volé un soir de 1792, place de la Concorde, est aujourd’hui sagement emprisonné derrière une vitrine dans la ville de Washington. Maintenant il ne fait plus de mal à personne. L’histoire raconte qu’Anne Sinclair aurait voulu l’acheter, en son temps, mais l’affaire avec son ex-mari l’en aurait empêché. On se demande vraiment pourquoi ?

Anonymode