FOURRURE DE LA NANA EN BOITE

Non classé

Zibeline, Chinchillas, Vison, Renard et d’autres fourrures étaient installées dans un magasin éphémère où les articles de luxe étaient vendus à 75 % de réduction avant l’interdiction de leur vente en Californie. Lorsque West Hollywood a adopté une ordonnance anti-fourrure qui est finalement entrée en vigueur en 2013, la question s’est posée s’il y avait d’autres possibilités de porter de la fourrure ?

Car de nombreuses personnes ne sont pas satisfaites de cette interdiction. « Quatre-vingt-dix pour cent des gens dans la rue vous diront que c’est ridicule ». Le créatrice Dgena Française a fait un manteau pour le rappeur Franglish en fibre d’ananas, et je vous le promets, cela ressemble véritablement à de la fourrure. Alors, pourquoi s’en priver ?

Mais, les Ayatollahs verts se sont mépris en le peinturlurant d’un produit indélébile dans une rue de la capitale. Les femmes aux alentours ont eu beau crier que cela n’était pas de la vraie fourrure, ils n’ont rien voulu entendre et ont continué leurs méfaits. Il faut bien dire que cela fait tellement vrai que la méprise est une bonne publicité pour la créatrice.

Il existe de nombreux arguments valables pour interdire la vente de fourrure, tant sur le plan éthique que pratique : mais dans l’ensemble, les arguments en faveur de l’interdiction de la vente de fourrure sont solides et convaincants. Le traitement éthique des animaux, l’impact environnemental de l’industrie de la fourrure et la baisse de la demande de fourrure montrent clairement qu’il est temps de mettre fin à ce secteur d’activité puisque les ersatz remplacent si bien la vraie maintenant.

FM