COVA LENT UN ATOME DE LUXE

Non classé

« Over looké », « over décoré », « over léché », à croire que tous les designers de la planète se sont battus pour y voir exposer une de leurs idées ou créations ! Le Seigneur est courtisé, certes on le sait, surtout que les colonnes romaines de son siège m’apparaissent soudainement mais, normal finalement, pour l’Empereur du Luxe. Fondée en 1817 par Antonio Cova, un soldat napoléonien, Cova est l’une des plus anciennes « pasticceria » d’Italie, située à côté du théâtre de La Scala, au cœur du quartier le plus en vogue de Milan.

Elle s’impose rapidement comme lieu de rendez-vous des patriotes du Risorgimento. Dans ce café littéraire, qui marque rapidement son époque, Verdi, Puccini, Hemingway ou encore Maria Callas côtoient les membres de la haute société italienne. Dans les années 50, Cova déménage sur la Via Montenapoleone, au cœur du quartier de la mode et continue à honorer la prestigieuse tradition de la pâtisserie italienne.

Riche d’un héritage bicentenaire, Cova est devenue aujourd’hui une institution qui célèbre le savoir-faire et la créativité. Et secrètement gardée de génération en génération depuis plus de deux siècles, la recette du panettone Cova demeure inchangée. La Maison Cova, indissociable de Milan, représente l’excellence de la gastronomie italienne aux quatre coins du monde. Aujourd’hui, elle a ouvert sa porte au rez-de-chaussée du restaurant « Kong » face à la Samaritaine. On pourrait dire : pas « Kong » mais complètement « King ». Le fleuron « Pané qui tonne » fait une fois de plus partie du groupe du Seigneur des Arnault.

Anonymode

  • (covalente est une liaison chimique dans laquelle deux atomes se partagent deux électrons)