PRADA LA RAF SI MONSTRE

Raf Simons, le calviniste de la mode, vient de signer une nouvelle collection en collaboration avec Miuccia Prada qui ne doit pas connaître ses grands succès chez Dior et Calvin coin coin. Ce comptable architecte reste la matérialisation biologique du Designer d’aujourd’hui, c’est-à-dire une savante mutation génétique de très peu de talent, un soupçon de rien, et beaucoup d’arrogance mais assurément pas de poésie. Sa couture est comme La Fontaine affable. Sa mode n’a pas progressé d’un millimètre. Elle recule même. Mais, il est vrai que le seul examen qu’il a, à son actif, dans la couture, c’est ses analyses d’urine.Pour lire plus cliquer ici

PRADA LE DESERT DES BARBARES

1 714 habitants au dernier recensement, en 2018, à première vue, une petite ville, comme il en existe des milliers d’autres à travers les USA, sauf que celle-ci peut se targuer d’abriter une communauté d’artistes pointus, ainsi que quelques riches urbains en quête de grands espaces, mais aussi d’avoir, dans les années 50, accueilli le tournage du film « Giant », avec James Dean, et non pas la marque de vélos taïwanaise.

Donald Judd, pape de la sculpture minimaliste, y a posé ses valises au début des années 70 avec l’aide d’une riche fondation new-yorkaise. L’artiste (antimilitariste) rachète une ancienne base militaire à la frontière de la ville, déployée sur 400 hectares au cœur de laquelle Judd installe ses œuvres : dans les grands baraquements, des boîtes d’aluminium géantes, le long de la route, des cubes de béton… Pour lire plus cliquer ici

BOBO RICHES ET DEPRIMÉS

Alors, ils mettent au monde les pires prénoms de la terre entre ( Térébentine, Nicodeme, Mardoche, Feeling, Akassia, Djohanna, Brésil, Chléophé) pour les filles et (Emeraude, Superman, Papa, Amour, Charlot, Playboy, Expert, Christ-Joris, Bernard Junior) pour les garçons. Parents complétement déconnectés qui demandent aux enfants c’est quoi le mot magique ? Et l’enfant répond, c’est « abracadabra ».

DE VILMORIN HAUTE COUTURE

Alors que la pandémie fait rage, le milieu de la mode, dans une période d’incertitudes, souhaite surnager à la vague qui va peut-être l’engloutir. L’avenir de celle-ci, viendra-t-il d’un jeune styliste, Charles de Vilmorin, qui fait souffler un vent de créativité et de fraîcheur sur le secteur. À 23 ans, il a l’audace de lancer sa première collection (une vraie performance !) : exubérante, poétique, lumineuse et colorée. Il a immédiatement été remarqué par les instances de la Hautes Mouture, eux qui sont aveugles et daltoniens, plongeant dans l’univers de ce créateur très promoteur de son succès comme l’aurait dit Grumler… Pour lire plus cliquer ici

UN BREAKFAST GARGANTUESQUE

Juste avant le confinement, Français voilà un accord très fructueux pour le Seigneur des Arnault : un breakfast à quatre cents millions de dollars pour payer l’addition chez Tiffany. En effet, le joaillier Américain avait peur de l’imbroglio mené par le groupe Français devant la cour du Delaware qui avait beaucoup de chances de tourner en la faveur du groupe de luxe Français. Alors, le Seigneur des Arnault, dans sa grande mansuétude, a organisé une table de négociation profitant de cet avantage,  qu’il va faire de lui, à l’issue, l’un des meilleurs négociateurs au monde dans le domaine du luxe… Pour lire plus cliquer ici

RICK OWENS SPRING 2021

Grandes étendues et poète moderne d’un monde en mutation, inspiré par René Barjavel et Issac Asimov sur le futurisme et le passé antérieur, l’année du rat commence par la grande fièvre qui décimera la population de demain. Dans des mégalopoles surpeuplées, le but est de sauvegarder sa vie en refondant un semblant d’humanité qui n’accueillera, bien entendu, que les survivants…

Entendez-vous ces voix multiples, et ce sentiment étouffant que la mort se niche à chaque tournant, à travers des tenues du futur proche si proche. Comme une épopée dantesque, une réflexion sur le monde et les périls qu’il encourt, voici le monde tel qu’il est, nous dit Owens.

LA BOURSE DE COMMERCE DES MUSÉES

Le milliardaire François Pinault a décidé de repousser au printemps 2021 l’ouverture de son musée situé dans l’ancienne Bourse de Commerce rénovée par l’architecte Tadao Ando. Il est l’un des plus célèbres architectes japonais, qui avait déjà réalisé le Palazzo Grassi, est à l’origine de ce nouveau musée qui devait être inauguré fin juin, juste un peu avant le démarrage du projet du Seigneur des Arnault non loin de là. Achevé le 9 mars, les ouvriers étaient occupés à mettre la dernière main aux locaux lorsque la France est entrée en quarantaine le 17 mars.

UN HOMMAGE UNE POMME LGBT

Le logo Apple est certainement l’un des logos les plus forts et reconnaissables au monde, et pourtant peu de gens connaissent réellement son origine. Comment la représentation d’une simple pomme croquée a su traverser les générations et rester aussi évocatrice de la marque qui lui est associée. Mystère, mais le choix de ce logo n’est pas anodin, en tout cas pour les fondateurs de la fameuse “marque à la pomme“. Un hommage au père de l’informatique ?

LE MIEL DE TRISKELL

Quand j’ai ouvert le pot ce matin, le parfum des fleurs nectarifères vient voler autour de moi comme des Elfes en folie. Je caresse l’effluve douce des vacances de retour dans ma mémoire olfactive qui subitement enchante mes narines. Puis, je plonge la cuillère dans ce nectar si poétique, comme un trésor onctueux et doré aux fleurs des prés du domaine de Triskell. En tombant sur ma langue, il embaume mon palais comme le ferait un tableau de Vincent Willem van Gogh dans mon esprit. J’inspire profondément en fermant les yeux afin de savourer le souvenir de cette visite d’amis au grand cœur qui ressemble tellement à la douceur de leur miel.

LES AMAZONES D’ALIBABA.

La personne, la plus riche du monde, Jeff Bezos, est plus riche que jamais et mercredi dernier, il a franchi une étape inédite, nonobstant depuis que Forbes suit les avoirs des hommes les plus riches du monde, faisant de cet humain de 56 ans la première personne au monde à avoir amassé une fortune de 200 milliards de dollars.

UNE MARÉE CHAUSSÉE DE SOUTIEN

AH… Quelle histoire ! Pour deux mamelons et un bout de sein dans l’air, que nous pouvons voir régulièrement dans les collections de couture et dans les backstages – Il y a bien plus important que cela – des gendarmes interdisent des obus, que Maître Pitanguy gonflé de tout son orgueil transforme, pour des Vénus crapuleuses qui armées de ces deux attributs métamorphosent les douces plages en canon de la beauté. La femme abandonne le haut, et la police intervient suite à une dénonciation ! Nous voilà revenus en 1940 où les concierges dénonçaient les anti-germains.

BONDAGE CHIC OU LA FEMME A RÉGNER

Toutes les chutes sont mauvaises… sauf les chutes de reins ! Et donc après le porno chic, le bobo chic, le sado-maso chic, une nouvelle tendance apparaît : le bondage chic ou le concept de la femme à « Tâcher ». La mode se réinvente toujours par ses déviances ! La question est : pourquoi les grandes tendances sont-elles toujours liées au sexe, à l’alcool et à la drogue ?

LE MASQUE DE LA PUDEUR

Ce masque qui devient celui de la rigueur et qui trône dans les rues de Paname comme si un coquillage pouvait protéger une perle de son éclat : une des plus belles armes des femmes dissimulées sous un amas de fibres. Des draperies noires qui claquaient en se confondant avec les T-shirts arboraient une inscription en blanc qui ressortait sur fond noir : « Black Lives Matter ». Les femmes avec leur masque multicolore, laissant apparaître leurs yeux de biche, qui faisaient disparaître leur sourire carnassier sous la soie imposée à leur visage. Sous ces masques, elles étaient plus belles les unes que les autres, comme des perles fragiles. Elles rayonnaient comme ces rayons du soleil qui se couchent sur l’Occident …

LALA LAND VON BERLIN

Alors que la Fashion Week de Copenhague s’est terminé le 10 août. Voici un label à ne pas manquer. Celui-ci a été remarqué par les influenceuses de cette monarchie constitutionnelle. Les danoises n’ont plus qu’une seule marque à la bouche : « Lala Berlin », un mur d’incompréhension qui ne s’écroulera pas avant 50 ans ! Basé en Allemagne depuis 2004, ce label est une griffe résolument pointue nous disent les bimbos de service : on y retrouve des casquettes façon surfeuses, des sacs monogrammés (mini ou maxi) à porter à la taille type Janus, mais également des pièces telles que des sweats… Bref, rien du vestiaire féminin digne de ce nom.

LA COLONISATION DU LUXE PAR LVMH

La réussite des entreprises de mode et du luxe repose d’abord sur la vie et la surveillance de leurs clients afin d’anticiper leurs désirs. Je ne vois donc pas comment il ne pourrait pas être tenté de devenir « Big Brother ». Les bases de données dans les hôtels du groupe sont déjà bien chargées d’informations. Pour moi, la vision des profits du luxe est basé sur la collecte d’informatisations personnelles des plus riches pour créer les modèles qui leur conviendront demain. Mais, il est vrai qu’idéalement,  je préfère donner mes informations personnelles au Seigneur des Arnault plutôt qu’à Donald Trump ! Cela me semble plus pertinent.

CÉLINE PAS TIK COMPLÈTEMENT TOK

C’est sur la plateforme TIkTok que, chez Céline, Hedi Slimane, le « Clubinard », nous raconte son histoire des années 80 après nous avoir raconté la saison dernière celle des années 1970. Plateforme qui ne compte seulement qu’environ 5 000 spectateurs, et sur laquelle nous avons pu suivre en direct son défilé printemps-été masculin, avec des mannequins qui se promènent sur une ancienne piste de course automobile près de Marseille, probablement cause : proximité des vacances oblige.

Le défilé de Hedi Slimane semblait viser directement la Génération Z, même si certains utilisateurs de l’application ne semblent pas avoir la moindre idée que Céline est une marque de mode française de luxe et que Slimane est un couturier connu. « Changez de chanson »! hurlaient d’innombrables TikTokers (toujours la même rengaine qui tournait en boucle) fatigués par cette litanie.

MON PÈRE AVAIT RAISON !

Mon père avait raison ! Non, ce n’est pas une pièce de Sacha Guitry, mais la raison du grand Jacques, président des Métiers d’Art entre autres, et qui avait compris, avant tout le monde, que ces métiers étaient essentiels et indispensables à la survie de la Haute Couture ! Seul, il l’était, contre les Pierre Saint Laurent, Yves Berger, et Didier Grumler & Cie qui se sont toujours farouchement opposés à cette vision.  Au final : « Mon père avait raison… »

LES BRAS M’EN TOMBENT…

Ils doivent souvent frémir ! les traîtres au frottement de la soie de Canovas, et se dresser altiers et tremblant sous la fibre protéique. Inexplicablement (pour ceux qui ne connait pas Newton) la gravité les entraînent souvent dans un chute vertigineuse. Au premiers jours, ils se lèvent, gonflés de sève et d’hormone due à leur jeunesse. Souvent je suis subjugué de ces fruits qui sont toujours en couple, je m’abreuve du désir ou de la Poésie de pourvoir les regarder, se balancer muée par leur lourdeur naturel qu’il s’impose.

LES CORBEILLARDS ATTACHÉS DE PESTE

Ce sont de grands chalands qui habituellement relient Paris à Corbeil. Ils sont appelés des « Corbeillards » . Ils livraient jusqu’alors diverses marchandises pour nourrir la capitale. Ils deviennent exclusivement dédiés au transport des dépouilles des pestiférés de cette peste bubonique. Le corbillard n’est que le souvenir lexical de cette sombre période. C’est pour cela que les mots en Français ont toujours un sens.

VALENTINO DANS LA VALEUR DE LA NUIT

Une danse noueuse sous un masque de vie, une mine langoureuse fondue de mépris dans la froideur des âmes qui flottent encore autour de l’Italie. Le voile hagard de la lune déchire la nuit et couvre de sa blancheur la lumière qui imprime sur les robes. Une idée du Maître Sorbier, il y a 10 ans déjà ! Mais qu’importe ! La bise remue l’eau du lac et les tons blancs se fondent dans la lumière de l’objectif d’un océan de fortune.

BLACK MATTER ET CHAMPS DE COTON

Voilà le paysans provençal couturier de son étoient, qui dans sa collection nous donne pour le « Balck Matter » et sa propre définition. Des filles des Maître dans les champs de coton qui son aujourd’hui de blé. Sorte de Mississippi Burning  dans le songe de Django pour la défonce des Afro Européen; Et par un marseillais qui pour la plupart du temps sur les stades de France éructe des bruits incongrue de singe à l’arrivé de Pogba et consord. Et pourtant s’il savait que depuis Toumaï l’Homo erectus était noir, pourtant dans la couture ont si connait.

ACT NAIN L’HORREUR EST HUMAINE

Voilà, sans aucun doute, un semblant d’essai de création pour attirer l’attention sur une couture qui n’en vaut pas la peine. Une copie de « jacque-anus » accouplée à Guo Peï, pour une confrontation entre la force du désir et la fragilité technique, adossée à l’horreur physique, mais il est vrai que l’horreur est humaine. Comme le bréchet de certains oiseaux charognards, on imagine le clapotement d’un égout servant de déversoir, qui s’éparpille dans une gerbe de gouttelettes et qui s’accroche à la pasta milanaise d’un morpion sur le pubis de Minerve.

MAGLIANO MENSWEAR 2021

Voici la mode dans un prosaïque descriptif de la minutie manquante, découpant les couleurs, inspectant l’atome et pointillant l’éléphant pour le côté pachydermique. Ils finissent par donner aux yeux de l’esprit la sensation insupportable d’un sentiment du corps en tôle brillante qui ne fait que vous éblouir, et qui vous empêche de voir les « Mûres » mais là, les mûres ont des abeilles qui viennent vous faire bourdonner les oreilles à en mourir.

FOURNIÉ OU LES ANNÉES 50

Julien Fournié n’est jamais aussi bon que quand il donne son travail sur la mode des années 1950. Il avait déjà fait une collection sur Hollywood à l’oratoire du Louvre qui était de toute beauté.

Mais il vrai que, dans ce contexte d’après-guerre, justement en 1950, il y a une floraison de Maisons de Couture, et que la femme n’a qu’une envie après les différents conflits en Europe, c’est de reconquérir sa féminité ! Alors, après la guerre de la Covid-19, que Macron nous a annoncés, voici l’après-guerre pour Julien Fournié et cela ne pouvait être qu’un rappel aux années 1950.

JULIE DU BILAN RYKIEL

Elle fait partie de l’académie de la couture, celle du commun des immortels. Hélas, Julie du Liban n’habite pas Beyrouth ! Elle avait déjà réussi à faire de Sonia Rykiel ce que la maison est aujourd’hui, et malheureusement pour nous, la leçon ne lui a pas suffit, elle continue à sévir, mais cette fois, dans la haute mouture, pensant peut-être qu’elle aura plus de succès ! Dans sa vidéo, elle explique un métier qu’elle ne connaît visiblement pas, et à son âge, déjà très avancé, il est probable qu’elle ne soit plus en mesure de l’apprendre.

SORBIER LA PESTE DES BARBARES

Comme un éclair violent jeté à la face du monde, voilà le couturier dans son approche de l’immortalité des grands artistes. C’est un feu divin qui l’anime, il méprise les choses communes et cela me ravit. Voilà la féerique perception des choses qui changent chaque saison et qui est toujours une aventure pour la déesse Vénus. Le voici hissé au rang des autres dieux de la couture en sublimant le sublime et en créant l’immortelle beauté.

STEPHANE ROLLAND L’AMBROISIE COUTURE

Elle est criante de vérité cette femme en longue robe poncho en crêpe mousse ivoire plissé et gazar blanc brodé, Le noir et le blanc s’affrontent dans les diamants, et les perles se font couture. C’est la femme Roland toujours reconnaissable entre mille et sur la musique de « vivre pour vivre », elle s’épanouie sans jamais nous décevoir. Crêpe de satin rouille, qui vibre comme un tout jeune oiseau qui tremble et qui palpite, une cape en crêpe de mousse blanche rehaussée d’une cascade de pierres de cristal aux couleurs de l’Italie.

GIAMBATTISTA VALLI

Comme un bois couronnés d’un reste de verdure, feuillage jaunissant et gazon épars que maudissent les golfeurs. Derniers beaux jours qui annoncent le deuil de la nature, et qui convient à la douceur et plaît au regard de Valli, pour une farandole de saisons. C’est la balade de Valli qui joue sa symphonie de croches : noires et blanches.

ROUSTEING PIRATE DES QATARIS

Oyez, Oyez Moussaillons… Voici Olivier Rousteing qui se transforme, non pas en pirate des Qataris, mais en pirate de la Haute Couture Française. Voulant tirer à boulets rouges le canon pour présenter, avant la Haute Couture, un show « en Seine » de ses 700 modèles qu’il a réalisés dans sa cuisine, durant le confinement, sur son bateau fabriqué dans sa salle de bain. Il s’était vu armateur et nous savons maintenant qu’il n’est seulement qu’un amateur.

SOCIETY ROOM 3

A l’image d’une série de « Drôle de Dames », empruntant les vêtements de leur époux, la féminité s’exprime, tout signe extérieur de distinction en avant, comme une façon subtile de vouloir toucher le sublime et le chic à la fois. Sur une musique de Joe Dassin et dans une ambiance Loulou, du haut de la Falaise Louvre, la mode, ce jeudi soir, vient de se retrouver pour s’embrasser à pleine « touche », et enfin revivre ces petits moments furtifs des présentations parisiennes qui nous manquaient finalement éperdument. Pour lire plus cliquez sur le titre…

BULGARI HOTEL ROME 2022

L’hôtel comptera plus de 100 chambres dont la plupart seront des suites de prestiges « Il Ristorante » supervisé par le chef étoilé Niko Romito et « The Bulgari Bar ». Ces deux derniers seront situés au dernier étage, avec une vue sur l’horizon, pour stigmatiser la vision du Seigneur des Arnault, la ligne bleue vif-argent des « Abuses  » de la ville.

VRAIS FAUX D’HERMÈS

Une peau de lion, style descente de lit, une gueule ouverte qui n’avale rien, des dents superbes qui ne mordent pas, du rouge au cœur, mais c’est seulement une bordure d’andrinople, une queue flasque, prétentieuse ramenée sur le flanc, il croit encore que pour casser les vitres il suffit d’y jeter des pierres, et son éloquence est à l’éloquence ce que Monsieur Marrant est à Marrant.

LE PETIT PORT DE L’ÂME

Il faut connaître Dinard pour trouver « Le Petit Port ». Comme Asclépios, fils d’Apollon et de Coroniset, qui a failli ne jamais connaître la vie, nous voguons le long du petit port de Dinard avec une vue sur Saint-Servan et la pointe de la Vicomté. Après deux mois de voyage en pensées de mirage, nous nous sommes posés lentement pour renaître sur le ventre du petit port. Avec un petit air de ces bistrots qui surfent sur la vague du « c’était mieux avant », remettant René Coty au goût du jour dans un décor Delicatessen où se retrouvent tous ces néo-bobos venant de Paris qui sont en demande de vrai.

YSL LA COLLECTION DU SCANDALE

Ce sont  les robes trapèzes de Courrèges mais aussi les silhouettes futuristes de Cardin qui bouleversent l’élégance et le New Look des années 1950. Mais le 29 janvier 1971, quatre-vingt tenues sèment l’agitation rue Spontini. À cette adresse, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé avaient inauguré leur maison de couture dix ans plus tôt et cette année là, Yves Saint Laurent crée une collection Haute Couture inspirée de la Seconde Guerre mondiale et de l’Occupation allemande.

DES MOSCOUTAIRES FLEURDELISÉS !

Les Mousquetaires à ne pas confondre avec les Moscoutaires, ceux-là n’habitaient pas Moscou, mais au 26 rue de Charenton et ils avaient belle allure ces Mousquetaires Noirs. Aujourd’hui leur caserne est devenue l’hôpital du Quinze Vingts depuis le XVIIIe siècle. Ils fallaient les voir défiler avec leur veste rouge surpiquée d’argent sur laquelle ils revêtaient une sorte de cape bleu, frappée d’une croix fleurdelisée (ornée de fleurs de lys) en velours blanc, signe de leur appartenance à la maison du roi.

Cette cape, on l’appelait (une casaque), un terme qui fait illusion mais, qui fait surtout allusion à un peuple d’Asie centrale les Kazakhs, eux-mêmes cavaliers émérites. Aujourd’hui, le terme désigne la blouse du chirurgien, mais il s’entend aussi régulièrement dans les commentaires des courses hippiques.