BALMAIN CITY OF NIGHT

Olivier Roustaing, le designer, aussi appelé « deux semaines d' »Esmod, cela suffit », vient d’ouvrir sa première boutique à Milan, et lundi, un grand nombre d’aficionados se pressaient sur la célèbre avenue de Montenapoleone, choisie par le designer car « Monté » lui rappelait de bons souvenirs sur son périple en quête de notoriété en Italie.

En effet, le petit caporal de la mode a ouvert ses canapés de salon à un concept baptisé « The City of Lights » faisant référence au fameux film où l’action se déroule à Londres.

PORTS 1961, UN BRIN DE COLETTE

C’est le début de la fashion week Milanaise qui commence saupoudré non pas de parmesan mais de parmi-gigolo. La collection démarre par la marque « Ports 1961 » au Musée National des Sciences et de la Technologie, Leonardo de Vinci. Le créateur Vukmirovic présente une tendance graphique où des signes cabalistiques sont imprimés pour nous transmettre le mot «amour» en image subliminal. Pour l’icône de la mode à la Colette, un T-shirt le point levé, comme pour nous faire comprendre qu’ils sont adeptes du Fist-fucking. Ah, amour, amour quand tu nous tiens !

ECOLE DE MODE UN BLOW JOB

En 2012, le groupe de luxe LVMH a annoncé : le sponsoring de l’amphithéâtre de la célèbre école de mode et de design de Londres, la Saint Martin College of […]

THOMAS ZEUMER

Aujourd’hui, un mannequin désigne aussi bien une star des podiums qu’une égérie du luxe ou une redoutable femme d’affaires, drainant des millions d’euros de chiffre d’affaire. Qui sont donc ces […]

ERMENEGILDO ZEGNA MILAN 2017

Souvent abrégé en Zegna, marque italienne de vêtements pour hommes sur mesure, prêt-à-porter de luxe, cravates, chaussures, maroquinerie et accessoires. Son siège est à Milan et son chiffre d’affaires annuel […]