BVLGARI BRAQUAGE A L’ITALIENNE

Non classé

La semaine dernière, quatre amoureux de brillants, de plus casqués « quelle impolitesse! » sont entrés dans le supermarché de la bijouterie Bvlgari munis d’armes de Caïn. Les deux braqueurs ont demandé à la Baronne Elsa von Freytag-Loringhoven, réputée pour son goût de chiotte*, qui suçait sa montre tranquillement au milieu de la boutique, car le « tic-tac » ne contient que deux calories par boîtier, de se coucher à terre. Légèrement choquée, la divine à la fuite de ces malfaisants, leur aurait lancé : « Attendez, vous n’avez pas demandé votre paquet cadeau !» ne comprenant rien à la situation.

Les hommes se sont emparés de quelque pièces pensant d’ailleurs qu’ils étaient chez « Tiffany pour un Breakfast » car ils avaient vu dans les journaux que tous les employés étaient à New York. Ils finissent par prendre la fuite à scooter au milieu de la foule et des embouteillages parisiens, arborant des brassards de Police orange fluo à leur bras. Jacques Muse, après avoir vu le braquage sur les réseaux sociaux, serait en passe de lancer paraît-il l’année prochaine, une série de brassards avec un croix « Camey ».

Les policiers, qui eux, par contre, étaient bloqués dans la circulation de « Notre Drame de Paris » sont arrivés 45 minutes plus tard ! Ils auraient déjà une piste très sérieuse : Car les bélitres ont pris des diamants « Made in India ». Les policiers pensent qu’ils ont eu à faire à une bande qui n’avait aucune connaissance du luxe, ce qui élargie le spectre de recherche à la totalité des sachants de la profession de la mode et du luxe, et donc une piste très sérieuse… Victoire de la Catalane ne sera donc pas « Suce Pet Thé » étant restée à Bombay.

Gangster belge ? Peut-être, car s’ils avaient attaqué le casino Vuitton, ils seraient repartis probablement avec l’ensemble des re-« jetons » du seigneur, une bien meilleure prise au demeurant.

FM

*Freytag-Loringhoven était une femme fantasque et anarchiste. Elle a été la première dada américaine, elle s’est fait voler un certain nombre d’œuvres, y compris l’urinoire de Man Ray.