BALMAIN OUTRE-TOMBE

PARIS HAUTE COUTURE 2021

Afin de rendre maniable le corpus, je ne retiendrai ici que l’ombre protatique, c’est-à-dire qui apparaît au tout début du show et qui ne réapparaît plus dans les actes suivants. Un couturier qui raconte être saisi et habité par Pierre Balmain, et essayant de se glisser ainsi dans le personnage, et sa sensibilité, comme le ferait un acteur, mais la main ne suit pas la réflexion des équipes marketing, malheureusement !

Convoquez un fantôme, c’est le but de la maison des  » Acariens  » et ainsi, vous vous rendez disponible pour celui qui veut raconter une histoire qui n’est pas la sienne. Voici l’homme couture, le plus démuni de la Fashion Week. Il est un lexicographe amateur à lui seule, un crachat glaireux effectuant lentement sa descente morbide vers le sol et qui vous répond : « je suis le trou noir de l’univers ». Comme  une tente de bédouin que l’on aurait laissée sur le « faux bourg », martelant de son aiguille le bons sens et la solitude de sa page, il en appelle à Pierre Balmain en secours, afin de lui demander une légitimité. Mais le talentueux savoyard de Saint-Jean-de-Maurienne, qui a su séduire jusqu’au Royaume de Siam, ne s’est pas attardé à ce mirage Qatari.

Après avoir recherché ses parents, il recherche maintenant un Pierre Bergé pour l’aider dans sa démarche de trouver sa voie pour oublier son anus horribilis. Il est l’ennui du genre couture, un baladin couturier qui souille les lettres de noblesse de Monsieur Balmain, et le mieux, pour lui, c’est le bien d’autrui des année 80. Une collection de couleuvrines vert fluo, comme la « radio gravidité » qu’il cherche encore et qui ne rayonnera jamais.

Anonymode