BALENCIAGA LE CIEL ET LA BOUE

Non classé

C’est le rappeur Américain Kanye West qui se définie par « La célébrité la plus intelligente », mais tous les égouts sont dans la nature, : pardon Ego. Ami du styliste de Balenciaga, Demna, qui inaugure son show à Villepinte, loin très loin du faste de la Fashion Week de Paris. L’ex-compagne du rappeur et muse de Balenciaga, Kim « Kardashiante », était au premier rang pour un défilé sombre, les pieds dans la boue avec un décor de chantier et une odeur pestilentielle de déjection « caline, » mais dans un bas de soie.

Des cratères de bombes au centre, une mise en scène par l’artiste Espagnol Santiago Sierra, un Verdun proche des banlieues et leurs zones de non droit où la guérilla urbaine sévit. Les mannequins hommes portaient des bombers noirs et ensembles jaunes fluo, composés de shorts et pulls à capuche entre sportswear et tenues d’intérieur, confortables pour jouer aux jeux vidéo dix heures par jour dans les tunnels de jeunes velléitaires adulescents apathiques.

Certains d’entre-deux ont arboré des sacs évoquant des peluches, d’autres avaient de grands Totes bags pour faire des courses. « Les femmes, elle, en revanche, étaient chic » me dit ma voisine, elle joue la Bimbo,  » la chèvre du samedi soir ».  En talons foulant la boue, les robes blanches ou noires moulantes se mêlaient avec des tenues scintillantes et transparentes, un dialogue chromatique dans la fange du monde du Verdun Ukrainien.

Comme pour oublier cet univers anxiogène « Faites l’amour et pas la guerre », a écrit Demna dans sa note sur le défilé. Après avoir récemment annoncé qu’il abandonnait son nom « Gvasalia », désormais seul son prénom sera connu, et qu’il n’expliquerait plus ses collections, rétorquant que la mode n’a pas besoin d’histoire pour être vendue. C’est Pinault qui va être content ! Une véritable tête de bois mais pour le groupe, c’est bien normal.