MUGLER FOR EVER

Du 30 septembre 2021 au 24 avril 2022. Thierry Mugler s’offre une nouvelle tournée internationale, cette fois-ci dans les musées ! Après le Canada, les Pays-Bas et l’Allemagne, c’est au tour du Musée des Arts Décoratifs de Paris d’accueillir l’exposition Thierry Mugler : couturissime. Pour lire plus cliquer ici

LOKOZY LA LOGORRHÉE DE TROMPERIE

On pourrait appeler ça « Loc au zizi », mais en réalité, c’est Lokozy.com ; un outil parfait pour venir avec votre maîtresse faire un cinq à sept de deux heures de location. Voici donc le Airbnb des appartements pour « Strauss-Crane » et « Poivre d’abord » en goguette, branchés sur la même longueur « d’ongle » comme dirait leurs Bimbos de compagnie. Pas secret mais discret, vous pouvez maintenant tromper votre femme dans Paris et tromper votre monde avec votre secrétaire ou bitumeuse illégitime, sans avoir une facture d’hôtel, pour géniteur de blondes qui eux n’iront pas faire pénitence à Canossa.. Pour lire plus cliquer ici

CHEVAL BLANC CASSÉ

« Le Tout Paris », brasserie chic, résolument contemporaine, un brin mondaine et absolument bobo, face à la plus belle vue sur la Seine que vous ne voyez pas ! Dire qu’il était attendu est un euphémisme. L’ouverture du « Tout Paris » au sommet du Cheval Blanc et de la mythique Samaritaine aurait presque pu passer pour une chimère après toutes ces années. Bref, après avoir passé le service de sécurité imposant de l’entrée, nous montons dans l’ascenseur d’images virtuelles de la vue sur Paris, pour arriver sur le desk du restaurant, montrer patte blanche, et je suis attiré immédiatement sur un détail : le clavier du Ipad de la réceptionniste est aussi sale et crasseux que le manteau de Diogène de Sinope ! Cela commence mal. Pour lire plus cliquer ici

TIFFANY BRILLERA DE MILLE FEUX

Quand le Seigneur avait en son temps racheté « Duty Free Shoppers », pour un montant extravagant de l’époque, tout le monde avait dit que celui-ci allait se planter. Non seulement, il a réussi son pari mais en plus à rembourser son emprunt en deux coups de cuillère à pot (comme dirait le Corsaire Pinault) car il a mis ses produits en tête de gondole ce qui a fait bondir les ventes de 10 % à 60 % d’un coup, mieux vaut penser le changement que changer de pansement. Pour lire plus cliquer ici

LE SERPENT AUTOUR D’UN A

D’où vient, ce signe qui apparaît dans toutes les adresses des courriers électroniques, l’inénarrable arobase, mais qui l’a inventée ? Ce signe bizarre qui n’est ni une lettre ni une ponctuation ni un point à la ligne et que l’on utilise tous les jours. C’est dès le début du Moyen Âge que des moines copistes l’auraient utilisée. Toujours soucieux d’économiser le précieux parchemin et de condenser le plus d’écriture possible dans l’espace le plus réduit. Les scribes auraient donc inventé cette figure de serpent qui se mord la queue, mais chez les moines, le mieux c’est le bien d’autrui. Pour lire plus cliquer ici

LE SILENCE DES ARNAULT

Pour moi, la maxime de Machiavel dans « Le Prince » : « Il est plus sûr d’être craint que d’être aimé» est une tirade que je mets en pratique. Mais, la force et le modèle stratégique des groupes de luxe deviennent insupportables par leur ingérence électorale sur les administrateurs des instances dirigeantes, la manipulation des réseaux sociaux, la désinformation, et enfin le rapprochement avec les extrêmes de l’écologie pour imposer un modèle qu’ils ne suivront jamais, mais qu’ils imposeront aux autres. Pour lire plus cliquer ici

CASQUE D’ORYCTEROPE DU CAP

Voici ma voisine de voyage, une agoraphobe, qui n’avait pas retiré son casque de moto, assise sur son siège, très « con centrée » sur son Iphone, et est restée en l’état jusqu’à l’atterrissage. Il faut l’avouer que ma surprise n’est pas totale, moi, qui rencontre usuellement les Bimbos de la Fashion Week, je suis habitué à fréquenter des humains de contrefaçon. Toutefois, je suis furieux ! Je souhaite faire claquer mes mots et les jeter à la figure du monde. Le paradoxe est un plumet qui fait merveille sous un casque enduit de pandémie et autre protection pour s’enfermer de plus en plus du monde qui vous entoure. Pour lire plus cliquer ici

LES BRULURES DE L’AME

Olivier Rousteing enveloppé de bandages, suite à une explosion de cheminée à son domicile parisien, ressemblait plus à une momie « tout en carton » comme ses créations ou alors il voulait plagier encore le couturier, Hervé Léger ; le couturier qui drapait les femmes dans des robes à bandes. L’accident s’étant produit il y a un an pourquoi le créateur l’a-t-il caché au public si longtemps ? Pour lire plus cliquer ici

ETRE JAPONAIS AU COEUR DE PARIS

Voici l’un des restaurants nippons le plus plébiscité et apprécié à Paris, bienvenue au Japon, place du Palais Royal. Quand vous entrez les incontournables lampions lumineux, câbles apparents et de fausses bouches d’égout vous accueillent comme dans le quartier de Shibuya à Tokyo. Notre ouïe est également attirée par une bande-son d’ambiance de la rue Tokyoïte mais surtout du marché aux poissons de Tsukiji enregistrée lors des multiples voyages au Japon du patron. Pour lire plus cliquer ici

LE SCANDALE AZ FACTORY

Bien heureux les fêlés, car ils laisserons passer la lumière. La Wintour vient en France, dans le monde de la mode, certainement en sous-marin, pour conseiller les institutions Françaises et aussi AZ Factory par le truchement du groupe Richemont, qui propose une liste de couturiers Français qui, pour certains, ne sont que membres invités au calendrier de la Chambre stomacale. Le groupe « Riche Con » fait, d’ailleurs, ses achats d’intelligence textile post-Brexit en Grande-Bretagne, un comble.

Sordides, et flamboyants de supermarché, on ne compte plus les coups d’éclat de la mode dans le ridicule et l’incompétence. Mais, la coupe est pleine : faire disparaître le seul Maître d’Art de la Haute Couture et de la profession pour le remplacer par Guo Peï plus « Pet que Go » présentant une pâle imitation d’un haut Franck Sorbier; un scandale absolu pour l’hommage à Alber Elbaz. Pour lire plus cliquer ici

CHANEL LEPIDOPTERA COCO

Il y a sans doute quelques paradoxes à vouloir traiter de l’éthos à propos d’un siècle qui s’est abondamment vanté d’avoir liquidé la poésie de son vocabulaire. De fait, le terme même d’éthos renvoie d’abord vers des contemplations, et sa cohorte de proscrits, et de tous ces mots grecs balayés par le souffle libérateur soi-disant de la société d’aujourd’hui. Ce mot ne s’emploie plus guère chez nous que par moquerie pour indiquer un style prétentieux et boursouflé. Pour lire plus cliquer ici

BALENCIAGA BARGE SIMPSON

Le défilé Balenciaga a brouillé les frontières entre la mode et le divertissement. Il a fait fondre l’image glaciale et impassible de la marque Balenciaga et a consolidé la position de Demna Gvasalia (appelé aussi dans le doute « absinthe » toi) comme l’un des créateurs les plus originaux et imprévisibles de l’industrie de la Mode. Mais, comme Anonymode, il se moque des aficionados et des pique-assiettes en manque de notoriété, ces gens de l’Académie du commun des immortels. Pour lire plus cliquer ici

RAF SIMONS DOUBLURE DE MODE

La Bourse ou la vie au Palais Brongniart pour la présentation de Raf Simons, un bruit inaudible suivi d’un long silence pour que les premiers mannequins qui déboulent de l’obscurité dans des looks totalement noirs, « Noir c’est Noir » parce que le « Black Lives Matter » compte, mais avec ces deux couleurs on sait que l’on ne verra pas les détails. Inscriptions et graphismes inspirés du « Metal Rock », le designer Belge est dominé par le noir, pas que par le noir d’ailleurs. Mais, cette veine sombre fait immanquablement penser à l’univers de Miuccia Prada, avec laquelle Raf Simons travaille maintenant depuis trois saisons, ces deux-là voient tout en noir, alors qu’ils sont quand même bénis des Dieux. Pour lire plus cliquer ici

DGENA LA STREET WAVE

On trouve tout à la Samaritaine ! Y compris de jeunes créatrices talentueuses qui défilent du premier au dernier étage, sous les applaudissements du public. La mode descend dans la rue avec des hommes et des femmes de la rue (mannequins non professionnels) ! Cette sacro-sainte Fashion Week, ce cénacle endormi et protégé par certains pour rester dans des salles obscures hyperprotégées pour des VIP triés sur le « mollet » où tout se vend si rapidement que rien ne se vend dans les boutiques puisqu’elles sont vides de création et de sens.  Dgena, elle, hier après-midi, a fait descendre la mode dans la rue, dans les Halles, épicentre de la jeunesse, sous La Canopée Amazonienne que les jeunes veulent à tout prix protéger et sur le parvis du dernier fleuron du Seigneur des Arnault, la jeune créatrice a présenté ces 20 derniers modèles issus de l’Upcycling.Pour lire plus cliquer ici

CHLOÉ THE GREAT WHITE WAY

Le comble pour un journaliste, c’est « d’être à l’article de la mort » mais je me fais violence pour aller quand même au défilé Chloé, qui, portée par sa nouvelle directrice artistique, Gabriela Hearst. Après nous avoir fait découvrir la Brasserie Lipp, la nuit, la saison dernière, nous voici sur les bords de Seine, au Port de la Tournelle, au pied du Cheval Blanc du Seigneur des Arnault. Avançant sur le quai du pont de la Cité, qui s’abandonne à Notre-Dame, les nuages chassés par la brise et les nuisibles « des rats tisés » par la ville, pour la circonstance, nous attendions tranquille comme « baliste » prêt à tirer. Je vois virevolter une petite hirondelle de retour en ville, puis le bruit s’apaise autour de nous. Sur la Seine, à peine une vague, et le show commence pour que Gabriela qui n’est pas Mistral, pas plus Neruda, les cultivés comprendront. Pour lire plus cliquer ici

VILMORIN NOUS ON SÈME

Charles de Vilmorin, cet homme à l’habit triste avec sa torve gueule de faux Gréco, cette décoction de Pierre Bergé macéré dans le foutre rance de St Laurent, comme une oscillation entre l’Eucharistie et le lupanar, l’un des plus obscènes bluffeurs de couturier qui est poussé dans les « verges » de la maison Bismarck, tout un programme ! Son intelligence n’est pas médiocre, mais son œuvre l’est, parce que son esprit est tourné vers le vide, et entre sa grand-tante Louise de Vilmorin, célèbre femme de lettres et compagne d’André Malraux, qui lui aurait dit : « rentre ici Charles de Vilmorin avec ton terrible cortège de couturiers défunts. » Pour lire plus cliquer ici

YSL VICARIAL FALL 2022

La Tour d’Eiffel est un doigt qui vise le ciel, phare universel pour faire étinceler le groupe du prince de Venise, c’était mardi soir au Trocadéro. La tour indifférente aux cycles qui rythment l’élégance, ceci explique peut-être cela, debout comme une lance elle traverse les siècles, un signe certainement pour St Laurent.

Après avoir déserté la semaine de la mode en pleine pandémie, en avril 2020, Saint Laurent a fait son grand retour hier dans le calendrier du « Marrant » ou l’homme du vêtement. Le groupe Kering n’a pas lésiné sur les moyens renouant avec les fastes du pré-covid exactement là où elle nous avait quittées il y a près de deux ans maintenant. Pour lire plus cliquer ici

ACNE STUDIOS 2022

Marque suédoise commercialisant principalement vêtements et accessoires de luxe et basée à Stockholm1. Fondée en 1996 par le collectif ACNE, acronyme de Associated Computer Nerd Enterprises. Pour lire plus cliquer ici

DIOR 2022 MONOPOLI

Sur une musique de Beata  » Il quadro di troisi » commence la présentation Dior. Les Beatas sont des femmes de la péninsule Ibérique, vivant à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne, qui menaient une vie religieuse informelle dans des communautés appelées beaterios. Bref une bande de profiteuses de la religion pour s’enfermer et se brouter le gazon maudit à foison ou à toison, c’est selon. Au fond de la salle l’inscription « Il Gioco del nonsense », en français ‘le jeu de l’absurde’, tout un programme ! Mais qu’a bien voulu nous dire la créatrice du Maitre de Granville ?

SERRE MARINE COULE

C’est une bousculade insupportable pour accéder à la projection physique du film pour ce premier jour de la Fashion Week parisienne, rappelant ainsi le bordel ambiant du passé. « Ostal 24 », c’est le titre de celle-ci et cela signifie « maison » dans le vieux dialecte occitan de sa région natale. Que penser des personnes qui déjeunent avec des serviettes sur la tête et qui mangent des pâtes noires et gluantes ou la femme dans un harnais, suspendue au plafond dans une position de chauve-souris pour ne pas dire pire et penser à Denise rue Quincampoix et ses salles sado-maso ? Peu importe le film, au rythme hypnotique, qui vous laisse tout le temps de vous imprégner des vêtements torchons, de la variation de ses créations régénérées, recyclées, humiliées et déjantées. Pour lire plus cliquer ici

ILONA OREL JEWELLERY

Comme le sable de l’azur des déserts, comme les longues fluctuations de la houle des mers, elle se développe avec indifférence, et ses yeux brillants sont faits de minéraux choisis avec délicatesse. Dans cette nature brillante et symbolique où l’ange se mêle au sphinx antique, où tout n’est qu’or, acier, lumière et diamants, resplendissent à jamais pour les femmes afin de les sublimer. Pour lire plus cliquer ici

GIORGIO ARMANI SPRING 2022

Après 20 ans, le vieux lion, plus girafe que rugissant, est de retour dans son théâtre d’origine au 11 Via Borgonuovo, espace underground de son siège historique où il présentait ses collections chaque saison jusqu’à ce qu’il ouvre son antre conçu par Tadao Ando (un ami) de l’autre côté de la ville. Ce jour, les mannequins, qui déferlaient sur le podium, avaient des pantalons de soie fluides associés à des vestes et des blazers sans col. Blousons transparents fuchsia et bleu marine avec de petits rubans tombant dans le dos, et volants sur le devant, donnaient à cette collection un air champêtre. Pour lire plus cliquer ici

FENDI MILAN 2022

Sans la folie des uns, je n’aurais jamais pu faire des créations si féminines. Sans la toile d’araignée internet, je n’aurais jamais su écouter. Sans la terreur des autres, je n’aurais jamais goûté à la douceur de la solitude. Sans les textes religieux de mes livres, je n’aurais jamais vu la Rome antique. Sans le Cantique des Cantiques, je n’aurais jamais découvert la poésie.Pour lire plus cliquer ici

UN POÈME DE VIE

J’ai retrouvé des lettres enrubannées d’un petit bolduc de soie rose dans un placard tombé dans l’oubli de la vie. C’était les nombreuses lettres d’amour d’une époque qui, je le sais, ne reviendra jamais. Je prends la première lettre au-dessus de ce petit colis comme pour me remémorer ce monde d’antan. La lettre commençait par ces mots: « Hier, j’étais, comme dans un rêve, incapable d’entendre les foules qui rodent autour de moi, et c’est une montagne de mots qui se bousculent sur ma feuille, et qui reflètent la sensualité que tu dégages , et me fait entrevoir la splendeur aveuglante de ce moment irréel. J’ai pensé, à cet instant, comment un moment peut-il être si chimérique et si réel à la fois. Pour lire plus cliquer ici

BECKHAM LONDON 2022

Il pleut des hommes chez Victoria Beckham. Avec son esprit sur l’évasion et les vacances, avec la joie de glisser dans sa valise, la chemise de votre partenaire jetée sur votre maillot de bain pour partir en vacances encore et encore…Une veste rentrée dans un pantalon de tailleur,  j’aime l’idée qu’un couple puisse partager ses vêtements en bonne intelligence, elle qui a le Bac et le Jambon en même temps. L’ambiance verte à des vertus, car il permet en effet de solliciter les hémisphères droit et gauche du cerveau en même temps, de se concentrer sur une chose créative. Mais le vert est aussi la couleur du hasard, du destin.Pour lire plus cliquer ici

BANFI FAIT DE LA RÉSISTANCE

Les Italiens se rebiffent, et en ne souhaitant pas céder au groupe du Seigneur des Arnault, marquent un tournant dans les acquisitions. Il aurait été brillant pour LVMH, de continuer à construire progressivement son portefeuille de vins haut de gamme, qui n’avait pas encore de marques italiennes digne de ce nom. Banfi est un vignoble. « Il est connu comme le houblon », ce grand vin de Toscane. Une marque idéale pour le groupe du Seigneur, associée à un château historique, pierre angulaire de l’image de luxe authentique que le groupe cherche à diffuser pour vendre l’histoire de l’histoire. Pour lire plus cliquer ici

KOMA VERY COMAQUE 2022

Comme un volcan, pas forcément d’Auvergne, ces vieilles flegmatiques, qui d’ordinaire sont si calmes, recèlent en leur sein et contiennent un effroyable arsenal de feu en tout  genre, prenant ainsi des villages au petit-déjeuner épouvantant les hommes. Si son calme n’est pas volcanique, sa couture ne l’est pas non plus et malgré une douleur de titan sous les traits du dessin, il reste en place dans l’ombre de Montana et de Mugler qui tournent sous la poussière des cendres d’un pompeux. Pour lire plus cliquer ici

LA ROBE DES TENEBRES

Jamais un vêtement n’aura autant ressemblé à une prison, et c’est la femme la plus à poil du siècle qui porte ce tissé de coton noir qui recouvre tout le corps tel que Belphégor. Celle-ci sans lucarne, comme un fantôme errant au milieu du spectacle du bal masqué des « féculentes » de la mode avec la maîtresse de cérémonie, la « Wintour » qui fait croire que « Le Met Gala » a été créé par elle, alors qu’il existe depuis 1948 créé par Eleanor Lambert, journaliste de mode de son état. Tout ce cirque pour oublier que «Talib» signifie « étudiant(e)». Etonnant non ! mais faire la promotion des femmes voilées de la Vallée du Panshir, un comble pour cette Vénus crapuleuse. Pour lire plus cliquer ici

COCO VIDE DE 19 CHAMELLES

Émergence du variant Delta ainsi que de l’Indien avec une contamination de plus en plus dramatique pour des gouvernements qui présentent une situation quasi apocalyptique. La fin du monde serait proche, disait-on, mais évitable seulement par une parfaite obéissance aux injonctions des gouvernements et par l’usage quotidien de ce pass sanitaire qui fracture plus que jamais les Français. Pour lire plus cliquer ici

HERMÈS L’OPIUM DU BUG

Le cheval du Faubourg-Saint-Honoré donne un message positif à ses clients insatisfaits de devoir attendre leurs sacs à main tellement convoités. La maison du « Faux Bourge » a donc inauguré vendredi sa 19ème usine appelée « Atelier de maroquinerie » pour la circonstance. Ainsi, la capacité de production de la maison devient apparemment illimitée maintenant sur les modèles allant du classique Birkin aux nouveautés comme le 24/24 ; un nom prédestiné pour les trois-huit. Pour lire plus cliquer ici

CAROLINA HERRERA 2022

Malgré le ridicule aux gestes plus incongrus que couture, chez Carolina Herrera la tâche importe peu pourvu qu’on ait l’ivresse. Mais il est vrai qu’avec « Gordon qui n’a pas inventé le Gin », la création et les filles filiformes se suivent et se ressemblent, celles-ci maigres comme des clous, ne me rendent jamais marteau. « Mon œil est habitué à voir de belles choses » se plaît-il à raconter, lui qui vient de Chicago Illinois, et construit les robes comme les buildings de la ville d’Al Capone. Si vous avez assisté à la dernière présentation de sa collection à New York, nous avons eu du mal à entrevoir le beau et le sublime étant inexistants ! Une palette de couleurs de tâches et de vichy à la Tati, sur des tailleurs qui donnent le ton d’une collection peu reluisante. Pour lire plus cliquer ici

LA CÉLINE MANIA

C’est à Dominique que je dois cette stupéfiante histoire et je tiens à vous la faire partager. Dans un hôtel de luxe de Venise, un de ces palazzo où l’on aime se retrouver entre gens de bonne compagnie et de bonne éducation. Une grande horizontale, bitumeuse des hôtels de luxe de son état, probablement « influence suceuse » devant l’éternel, arrive à sa chambre bloquant ainsi le couloir avec ses valises couvertes de logos brandés « Céline » de toutes parts ; « un roseau dépensant certainement ». Étant au téléphone sans se préoccuper des autres qui souhaitaient rejoindre leur chambre, elle continue sa conversation sans vergogne et surtout sans courtoisie. Pour lire plus cliquer ici

LES MOTS SURS DE L’AUBE

Le saviez-vous que l’onomatopée fabrique des mots à partir d’un son. Coquelicot, qui apparaît au XVIe siècle, est dérivé de cocorico, parce que la fleur rouge fait penser à la crête du coq. Cliquez, qui signifiait en 1306 « émettre un bruit sec » avait disparu de la langue française. Il revient en 1980 rapporté par les Anglais comme « To click » pour désigner en informatique l’utilisation de la souris d’ordinateur. Mais, il y a bien d’autres termes issus d’onomatopées comme chuintement, claque, hibou, hoquet ou encore zézaiement… Pour lire plus cliquer ici

NUE ET CULLOTÉE

La nouvelle recrue du Seigneur, la si créatrice Rihanna, se prépare pour son prochain défilé. Après avoir réalisé des vestes homme femme, elle s’est mise à la lingerie. L’entrepreneuse « muse y sienne » a annoncé jeudi qu’elle présentera « Savage x Fenty Show Vol. 3 », le 24 septembre sur Amazon Prime Video. En partageant la nouvelle sur son Instagram par une vidéo d’elle habillée de différentes pièces de lingerie bleue « Klein quand » avec la légende suivante : « Oh, tu penses être prête ? ». Yeux vert bouteille et seins en « berne », il parait qu’à la banque de Zurich, le banquier lui demande : « Combien elle veut déposer ? Trois millions » murmure la Barbadienne ne voulant pas se faire remarquer. « Vous pouvez parler plus fort », lui répond le banquier. « Ici en Suisse, la pauvreté n’est pas une honte ». Pour lire plus cliquer ici

UNE DENT CONTRE NOUS

Pour les Bimbos qui se regardent pendant des heures, il est facile de se trouver des défauts sur lesquels elles peuvent avec leur mono-neurone se concentrer. De plus, le selfie a rendu cette pratique, qui semble avoir été initiée par des chirurgiens esthétiques, de plus en plus commune. Le mythe de Narcisse ou le complexe des dents et leur alignement font partie de ces nouvelles obsessions des grandes horizontales de la planète, et les hommes ne sont pas en reste. Pour lire plus cliquer ici