UN RESTO DE CRÉPIN

L’accueil était, certes, chaleureux, mais la cuisine sans invention. Les saveurs à la vapeur étaient toutes droites sorties d’un nettoyeur vapeur pro industriel, toutefois, correctement présentées et avec un soleil au rendez-vous. Toutes les conditions étaient réunies pour faire un déjeuner, même mauvais, cela n’aurait pas été grave. Mais, quelques ratés sont venus ternir ce tableau au fur et à mesure du déjeuner : erreur de plat (un loup pour un saumon)… et pour couronner le tout un grand bellâtre Afro-Européen qui vient nous fumer dans le nez à l’arrivé de nos mets.

Je sais que je vais en froisser plus d’un, mais « sans la liberté de blâmer, il n’est pas d’éloge flatteur »…

CETTE INDUSTRIE QUI TUE LE MONDE

Après ce weekend des jeunes créateurs, prenons le temps de regarder de l’autre côté du miroir. Les guerres du futur ne seront pas menées pour du pétrole, mais pour de l’eau, prophétie qui se concrétisera plus vite que prévue au regard de la pollution majeure et irréversible des cours d’eau engendrée par les fabriques de vêtements des grandes marques.

Cette industrie de la mode est la deuxième plus polluante du monde après celle du pétrole. Il s’agit d’un écocide et rien n’arrête ce processus néfaste, car les produits chimiques déversés dans les cours d’eau atterrissent, ensuite, dans les rivières et les fleuves qui…

GAGNANTE DU COEUR DE DINAN

Vision des nouvelles technologies qui se mêle à une mode qui se confond avec notre vie de l’instant, Armine, jeune maman depuis, et que le Jury de la ville de la Duchesse Anne nous a permis de découvrir. La jeune arménienne élargit le champ des possibles et fascine par ses créations. La technologie s’est démocratisée au fur et à mesure des années et la mode suit cette voie avec les jeunes créateurs pour permettre de nouvelles expérimentations créatives et proposer aux consommateurs la mode de demain. Franck Sorbier, à Dinan, ne s’y était pas trompé.

C’est ainsi qu’Armine donne cette image d’une vision supranaturelle, la fille spirituelle de Iris van Herpen ou la cristallisation de la mode que nous souhaiterions voir plus souvent, résolument moderne et surtout très créative.

LA MAKILA, C’EST QUOI ?

Le nom latin du néflier, Mespilus germanica, laisse penser qu’il serait originaire d’Allemagne mais il semblerait qu’il ait pu être introduit en Europe du nord de la Perse ou des Balkans, il y a très longtemps. Son fruit est la nèfle qui se consomme blette après les premières gelées et est connu pour ses propriétés médicinales. Au Moyen-Age, elle était très recherchée car elle permettait de soigner les maux intestinaux :  » les nèfles resserrent le ventre ».

La croissance du néflier est lente, ce qui renforce ses qualités. Son bois est dur, homogène et d’un grain très fin. Il prend un beau poli, résiste bien à l’usure et est pratiquement incassable. On le recherchait jadis pour en faire des manches d’outils, des fouets ainsi que des cannes…

SAUDI ARABIA’S FASHION WEEK

Bien que Roberto Cavalli ait annulé à la dernière minute sa venue à l’occasion de la semaine inaugurale de la semaine de la mode en Arabie Saoudite, celle-ci s’est déroulée malgré tout. Désireuse de prendre part au monde de la mode européenne et mondiale, elle avait également invité Jean Paul Gaultier qui a accepté d’être l’invité d’honneur de cette semaine arabe à Riyad. Le montant de ses honoraires n’a pas été communiqué. L’Hôtel Ritz Carlton sera l’écrin de la manifestation. Mais Riyad a un plan plus ambitieux avec le  prince héritier Mohammed bin Salman qui a baptisé son nouveau projet « Vision 2030 », qui vise à diversifier l’économie du pays, tributaire du pétrole, et ainsi développer de nouvelles industries.

Souvent désigné sous le nom de MBS, cet homme de 32 ans vient de terminer une tournée mondiale pour émuler ses nouvelles idées pour l’économie saoudienne. Ces rencontres avec des entreprises de la Silicon Valley comme Facebook et Apple, par exemple, ont fait la une des journaux du monde entier.

BALMAIN CITY OF NIGHT

Olivier Roustaing, le designer, aussi appelé « deux semaines d' »Esmod, cela suffit », vient d’ouvrir sa première boutique à Milan, et lundi, un grand nombre d’aficionados se pressaient sur la célèbre avenue de Montenapoleone, choisie par le designer car « Monté » lui rappelait de bons souvenirs sur son périple en quête de notoriété en Italie.

En effet, le petit caporal de la mode a ouvert ses canapés de salon à un concept baptisé « The City of Lights » faisant référence au fameux film où l’action se déroule à Londres.

DIOR LA CRÈME CHANTILLY

Alors que l’année dernière, Dior avait présenté sa ligne croisière 2018 en Californie, cette année la maison du Maître de Granville, avec la participation de son mentor le Seigneur des Arnault, présentera sa collection Croisière, au cœur du Domaine de Chantilly, le 25 mai prochain. Préparez vos hélicoptères, les baronnes et Vuittonnesses seront invitées à un grand raoult.

En plein cœur des Grandes Ecuries du Domaine de Chantilly, la Baronne de la cystique Reynal qui, elle, comme bonne pouliche ne sera pas dépaysée par ce lieu emblématique lui rappelant celles d’augias, fera partie des 3000 symboles de l’art de vivre à la française.

H & M COOPÉRATION

La collaboration annuelle des Designers et de H & M en novembre est toujours une grande nouvelle pour les aficionados des marques, et encore plus cette année puisque l’entreprise a choisi Coachella, Gigi Hadid et Instagram pour dévoiler le nom de la marque et du créateur avec laquelle elle travaillera.

Juste après minuit, le concepteur Jeremy Scott, qui avait présidé la fête étoilée de Milan, annonce qu’il ne devrait pas être trop difficile de traduire ses créations Moschino en versions moins chères pour le détaillant suédois de mode rapide.

PRIX HOMME DINAN

C’est le prix Apparel Sourcing Paris qui, d’après les rumeurs, a fait l’unanimité du jury de Dinan, et c’est les Coréens Hosik Yoo et Soohyn Park qui remporte le prix sans aucune contestation. Un uniforme en cuir de pilote, prouesse de trompe-l’œil, démonstration de l’excellence signée des deux jeunes issus du sud de la Mandchourie un millier d’années passées.

La combinaison d’aviateur ou style smoking du laborieux de St-Exupéry, un « vol de nuit » qui n’a pas échappé à Franck Sorbier président du Jury.  Splendeur d’une mer de nuages, la nuit, comme un moment d’éternité au théâtre des Jacobins, perdu parmi les constellations. Ils tiennent encore le monde dans leurs mains et, c’est celui de la mode. C’est le poids de la richesse humaine, une étoile montante, un trésor qu’il faudra bien rendre au public contre sa pudeur nouvellement volée.

DINAN FASHION FESTIVAL

C’est dans la ville où la Duchesse Anne aimait venir se resourcer dans une de ses demeures privilégiées que pendant un weekend, Dinan accueille le Festival international des jeunes créateurs de la mode.

C’est dans cette même ville médiévale que le créateur Franck Sorbier a accepté d’être président pour ne pas juger mais plutôt pour conseiller les jeunes pousses de divers horizons puisque sont présents : l’Allemagne, la Corée du Sud, le Pérou, le Mexique, la Chine, la France…

UN LUXE CAIMAN PAREIL ?

Le terme Alligator proviendrait de l’espagnol “el lagarto” signifiant «le lézard», et contrairement au crocodile, le grain de l’Alligator est pur et sans tâche. L’Alligator n’existe seulement qu’aux États-Unis, au Mexique et en République Populaire de Chine, contrairement aux différentes espèces de crocodiles que vous trouvez dans le monde entier. Avec un grain durable et parfaitement symétrique, il fait le plaisir d’un bon nombre de Maîtres d’Art, mais aussi d’hommes et de femmes qui apprécient le beau, et cela, croyez-moi, ne fait plus vraiment légion.

QUATRE CONSOMMATEURS DU LUXE

Le premier consommateur, « L’esthète », il attache une importance particulière à la beauté de l’objet, à l’excellence, au raffinement, à l’authenticité des produits ainsi qu’à l’expérience unique conférée par sa fabrication. Le luxe, pour lui, renvoie à l’art de vivre et à la distinction qu’il confère.

Le deuxième consommateur, « L’adepte « , valorise essentiellement la sensualité des produits et leur créativité. Ils sont des clients soucieux d’exprimer leur personnalité, de montrer leur individualité, notamment par des choix les mettant à part, dans une catégorie au-dessus des autres du fait de leur originalité.

UNE PÂTE DE VERRE

C’est un matériau à partir duquel on produit des œuvres uniques et en édition limitée. Juli, que j’ai rencontrée, n’ait que maîtrise de la main : une « patte de chair » pour une pâte de verre. Mais, quelle est cette matière nommée de ce nom barbare « Pâte de verre » qui comporte des bulles et qui prend à la lumière un aspect cireux, mat, semi transparent ou dépoli, c’est selon. Son grain de peau est particulier, évoquant le velours d’une pêche, le satin d’une peau délicate ou la douceur d’une femme sortant d’un bain de lait d’Ânesse. La lumière lui offre toute une gamme de jeux optiques et le spectre des couleurs et des épaisseurs de la matière rayonnent de reflets qui feraient pâlir un nuancier Pantone.

UN MENSONGE ORDINAIRE

Cela a été une grande désillusion pour les élèves de troisième année à qui on avait promis que le rapprochement des écoles de la Chambre Syndicale avec l’IFM ne viendrait pas affecter leur quatrième année. Or les écoles avaient besoin d’une année pour restructurer le nouveau cursus du grand conglomérat de l’enseignement du rasoir et de la machine à produire des animaux savants de la couture Française.

C’est Pascal Marrant qui s’y colle. En bon économiste, il prépare un discours de florentin, si policé, pensant que son intelligence devant les élèves de troisième année sera suffisant pour cette opération de camouflage. Il n’en a rien été du tout. Certains voyant arriver la supercherie lui feront rendre gorge de les prendre pour des incultes inintelligents et imbéciles.

USINE A GAZ ET PESTES DE PRESSE

Une célibataire endurcie se réveille la bouche pâteuse d’avoir trop bu l’avant-veille après sa 1250ème soirées de speed dating, afin d’espérer trouver, enfin, le prince charmant ! Les cheveux en bataille et gras, cette célibataire endurcie sillonne son appartement (15m²) pour atteindre sa cuisine dévastée par la vaisselle qui stagne depuis 15 jours. Elle trouve enfin une tasse à café à moitié propre ! Après avoir bu ce nectar «eau de vaisselle», son cerveau, à la vitesse usuellement lente, se met à s’activer sous l’effet du Paic (citron ou pas) qui avait coulé dans l’évier. Et merde, se dit-elle d’un ton si distingué, j’ai oublié que c’était aujourd’hui la présentation de la collection de mon nouveau poulain…

BAIKEN GERMANO-TRIP

Obtenir une table chez Baiken relève de l’exploit car il y a une grosse demande, et avant d’entendre à l’autre bout du fil «hallo», puis le « ja », il faut téléphoner plusieurs fois pour avoir gain de cause, numéro de passeport, heure d’arrivée, etc.. la précision, toute germanique, qui fait que j’avais ramené ma carcasse et ma blonde « chambre froide » et yeux bleus pour le décor environnant et passer inaperçu, un voyage pour une version riesling portée à maturation à la limite de l’accident ménagé alcoolique mal déguisé.

La table de Baiken, c’est simplement dans les vignes de Baccus à 30 minutes de Francfort, pour un germano-trip qui se voulait gastronomique et qui a été « maestronomique ».

SI FRANCK SORBIER M’ÉTAIT CONTÉ

Il est difficile d’imaginer une époque où les créateurs ne puissent pas diffuser leurs collections par les images. Alors, Louis XIV décide de faire des défilés de Haute Couture à Versailles. Les courtisanes et les courtisans ont l’obligation de se présenter au roi avec des tenues originales et créatives.

Ce sont les « fashion shows » d’aujourd’hui et les courtisans et les courtisanes y sont légion. Enfin, rien n’est plus efficace en matière de vente que le mélange explosif du sexe et de la célébrité. Versailles devient donc ainsi le lupanar (traduction de l’italien: la chambre des louves) ou un endroit pour sexe, robes et musique. Le syndrome Kardashian et Grumler réuni dans un cocktail, raconté par Thierry Ardisson.

CORNET DE SAINT CYR

Les Galeries Lafayette viennent de nommer Clara Cornet comme directrice de la création et du merchandising du futur flagship sur l’avenue des Champs-Elysées. Clara, qui travaillait aux Etats-Unis depuis cinq ans chez Opening Ceremony et The Webster, dirigera le nouveau grand magasin parisien et nous l’espérons en mieux que Claudine Verry qui se permet des remarques sur des articles de journalistes du groupe au lieu de s’occuper de ses rayons.

« Dans le cadre de ses missions, Clara Cornet aura pour responsabilité de choisir des marques et des produits exclusifs. Elle sera également responsable de l’identité visuelle et du contenu du magasin Elyséen qui ouvrira ses portes en 2019… »

LUXE LE CHIC DU CHEAP

Nous sommes Avenue Montaigne où les touristes Japonais multiplient les razzias sur les doudounes en taffetas (1 150 euros) et les chemises en popeline à col inversé (290 euros) – 130 euros pour un tee-shirt blanc, tout de même ! «Admirez les finitions, insiste le mannequin vendeur, en caressant la broderie près de son cœur, exactement là où est votre portefeuille.

Pour atteindre cette perfection, nous engageons les meilleurs artisans nous dit-on ? Mais, vérification faite dans la cabine d’essayage, l’étiquette du polo porte la mention «made in Turkey». Magie du luxe ! Pour raconter leur métier, les grandes maisons françaises vantent leur fabrication, leur savoir-faire pluri-séculaire, le tour de main incomparable de leurs ouvrières des délocalisations !

HAIDER ACKERMAN LE PIED

C’est le pied. Berlutti se sépare du directeur de la création, Haider Ackermann, après seulement trois saisons. C’est le grand mercato du luxe et LVMH, par l’intermédiaire du fils du Seigneur des Arnault, j’ai nommé, Antoine Arnault, directeur général de Berlutti.

Ackermann aurait déclaré: « Je suis extrêmement fier d’avoir pu mettre ma créativité au service de cette maison avec un savoir-faire exceptionnel. Je les remercie pour leur engagement.  » C’est le minimum de la rhétorique si vous avez travaillé chez LVMH et que vous voulez retrouver du travail dans le luxe.
LVMH a réorganisé ses équipes streetwear avec la nomination de Hedi Slimane en tant que directeur artistique, créatif de Céline,  de Kim Jones en tant que …

BRÈVE DE MODE

« Vous vous trouverez sans argent, mais les femmes vous sont bénéfiques et c’est par elle que vous réussirez. » Le cœur tremblant, le jeune garçon écoute avec attention la chiromanciennes. Nous sommes en 1919, il vient de fêter ses 14 ans. De retour chez lui, l’énigmatique phrase résonne encore dans sa tête.

Celui-ci sera à l’origine de l’un des plus prestigieux parcours du monde de la mode et les superstitions rythmeront le destin de ce petit garçon nommé Christian. C’est en 1946 près de 30 ans après cette rencontre que le petit devenu couturier traverse une période d’intérrogation. Il envisage d’ouvrir sa propre maison de couture, une nouvelle étape qui peut s’avérer risqué… READ MORE

UN GOULOT DE PRINTEMPS

Pas d’excès, pour la Baronne de la Cystite Rénale qui voulait se ménager, et à l’arrivée de sa lotte en chapeau chinois, j’ai vu à son air interloqué que cela lui faisait penser à un village du Vietnam sous un tapis de bombes mais, après y avoir goûté, elle regretta que ce ne fut pas du napalm, car l’explosion des saveurs lui déclencha un feu en bouche lui cuisant le palais sans lui donner de plaisir.

Le service est digne d’un restaurant des Champs Elysées, sérieux mais peu efficace pour quatre tables occupées au bas mot.